Page Banner
Actualités

Des résultats 2017 qui montrent la pertinence et la robustesse du modèle CCR

Actuality Image CCR
<

12/04/2018

Des résultats 2017 qui montrent la pertinence et la robustesse du modèle CCR
_______________________________


Le Conseil d’Administration du Groupe CCR s’est réuni le 10 avril 2018 pour arrêter les comptes de l’exercice 2017. A l’issue de cette réunion, le Président Pierre Blayau a déclaré : « Dans une année qui a mis à l’épreuve l’industrie mondiale de la réassurance, le Groupe CCR a apporté la preuve de la robustesse et la pertinence de son modèle économique, au service notamment des français et des territoires de la République fortement exposés aux risques naturels”.

 

L’année 2017 a confirmé la robustesse du dispositif de réassurances publiques géré par CCR

L’exercice 2017 a été marqué par une sinistralité exceptionnelle avec, notamment, la forte sécheresse en Métropole, et surtout le cyclone Irma, événement le plus coûteux depuis la création du régime Cat Nat. Cette catastrophe a mis en exergue la mission de CCR au service des Français et des territoires vulnérables de la République, qui en l’occurrence s’est étendu de la mesure à chaud de l’ampleur des dommages assurés jusqu’au maintien localement d’une offre d’assurance abordable, en passant par le suivi de l’indemnisation des assurés et la prise en charge d’une grande partie du coût des sinistres aux côtés des assureurs.
Le coût total des sinistres pour 2017 s’élève à près de 2,2 milliards d’euros. Il a été en grande partie amorti par la liquidation positive des exercices antérieurs, et surtout par une reprise de plus de 1,1 milliard d’euros sur la provision pour égalisation constituée à cet effet. De sorte que, compte tenu des résultats techniques dégagés par la réassurance des risques terrorisme et des risques spéciaux, et des produits financiers générés par le portefeuille de placements, le résultat avant impôt de l’ensemble des réassurances publiques s’élève à 204 millions d’euros contre 275 millions d’euros en 2016.
Au-delà de ce résultat, le bilan même des réassurances publiques reste robuste puisque CCR pourrait, à ce jour, faire face à une catastrophe naturelle d’un montant de 4,5 milliards d’euros pour le marché sans faire appel à la garantie de l’Etat. 


Les résultats 2017 de CCR Re, en amélioration par rapport à 2016, témoignent de la prudence de sa gestion
CCR Re termine sa première année d’exercice avec une avance de plus d’un an sur ses objectifs d’activité, de rentabilité technique et de solvabilité avec respectivement un chiffre d’affaires de 396 millions d’euros, un ratio Sinistres/Primes en amélioration à 73% et un ratio de solvabilité de 190%.
CCR Re a peu été impactée par les catastrophes naturelles et les conséquences de la nouvelle réglementation Ogden au Royaume Uni, en particulier, grâce à la diversification de son activité et de sa politique de souscription prudente.
De même, les travaux de modernisation de l’entreprise ont conduit à une baisse des frais généraux, une amélioration du rendement courant du portefeuille de placements contribuant ainsi à la hausse du résultat avant impôt à 26 millions d’euros contre 21 millions d’euros en 2016.
Parallèlement, le bilan de CCR Re s’est renforcé avec une hausse des plus-values latentes de 21 millions d’euros et une dotation à la provision pour égalisation de 6 millions d’euros.


Groupe CCR : un modèle économique pertinent
A l’issue d’une année 2017 riche en catastrophes naturelles, en France et à l’étranger, le Groupe CCR affiche un résultat consolidé avant impôts de 228 millions d’euros contre 295 millions d’euros en 2016. Le résultat net consolidé en 2017 s’élève à 45 millions d’euros du fait d’une charge d’impôt exceptionnelle.
Le bilan du Groupe reste robuste grâce à une politique d’investissements avisée et  la bonne tenue des marchés financiers. En particulier, les plus-values latentes ont augmenté de 50 millions d’euros pour un total d’actifs sous gestion de 10,212 milliards d’euros.

Chiffres Clés Groupe CCR 2017

 

*Données consolidées
** Rapport entre les frais de gestion nets de charges de placements et nets de taxes d'une part, et les primes émises brutes de rétrocession d'autre part.

Contacts presse :
Isabelle Delval: +33 (0) 6 37 76 90 71 -  idelval@ccr.fr
Sophie Bodin – DGM Conseil – +33 (0) 6 08 81 77 57 – s.bodin@dgm-conseil.fr